logo

La Chaux

Une matière écologique aux mille visages !

Origine

La chaux provient de la pierre calcaire concassée, chauffée à environ 900°C. Si on récupère cette chaux à sec, on obtient de la chaux vive, qui est très réactive et corrosive. Mais la chaux utilisée en construction n’est pas très corrosive : chaux c’est de la chaux vive qui a été soigneusement neutralisée avec de la vapeur d'eau. C’est de la chaux éteinte ou hydratée.

Lorsqu’on ajoute de l’eau et des agrégats à la chaux éteinte, on obtient un mortier. Une fois étalé, le mortier durcit suivant un phénomène appelé « carbonatation ». C'est une réaction chimique spécifique à la chaux : exposé au gaz carbonique de l'air, l'hydrate de calcium contenu dans la chaux redevient de la pierre. Le calcaire se reforme ainsi à partir de la surface et se densifie au fil des mois et des années, ce qui permet à l’ouvrage de traverser les siècles.

Historique

ce sont les Romains qui maîtrisèrent le mieux la chaux. Le ciment romain a permis l'ampleur du Panthéon de Rome et des cathédrales gothiques. Au niveau artistique, la chaux fut utilisée pendant des siècles pour réaliser des fresques. Il s'agit de variantes de peintures à la chaux (exemple : le plafond de la chapelle Sixtine, par Michel-Ange).

Jusqu’à la Deuxième Guerre Mondiale, les chantiers européens se procuraient de la chaux locale, et les ouvriers adaptaient les formules de mortier d'un chantier à l'autre. Ensuite, le ciment a pris largement le pas sur la chaux, qui disparut presque totalement de l'industrie du bâtiment entre 1950 et 1970. Puis, les Européens s'aperçurent des dégâts engendrés par les restaurations avec le ciment. En effet, complètement étanche, le ciment empêche la diffusion de la vapeur d’eau. Il contraint les mouvements du bâti. Sur des constructions de pierres et de briques, le ciment boursoufle, fissure ou tombe en plaques.

La chaux a retrouvé depuis une vingtaine d’années ses lettres de noblesses dans la restauration: on reconnaît maintenant mieux ses grandes qualités : souplesse, esthétique, perméabilité à la vapeur d'eau, imperméabilité à l'eau de ruissellement.

Source : www.sylvie-plaire.ca

 

Exemples de réalisations

                                                                                                

Copyright © La Maison au naturel  //  Site internet réalisé par PROPHETdesign