logo

L'argile

En Europe, on utilise l'expression « terre » ou « terre crue » car, en plus de l'argile, la terre peut aussi contenir du sable, du gravier et du limon qui présentent des propriétés intéressantes en construction.

Des usages multiples

L'argile s'avère très utile et efficace en crépi sur les murs, en coulage de planchers, ainsi qu'en rénovation. Les techniques et ses utilisations à cette fin sont peu connues en dehors des milieux de l'autoconstruction.

Matériau idéal pour une construction saine

L'argile est tombée en désuétude au début du siècle dernier, à cause de la quantité de main-d’œuvre requise et de l’essor du béton. Elle fut redécouverte et modernisée en Europe dans les années 1970 alors que l’économie d’énergie devint une priorité. Aujourd’hui, on retrouve dans le commerce plusieurs produits prêts à l'emploi : terre en sac, terre à piser, blocs de terre comprimée, briques moulées pour murs chauffants, etc. argileBien entendu, l'effet est rarement plat et cartésien. L'utilisation de l'argile mène généralement à un intérieur souple et chaud, avec de légères ondulations qui rappellent le lien avec la nature, avec la terre — ou notre Terre ...

La terre crue est appréciée pour son abondance et sa proximité des lieux de construction. C'est une matière qui se renouvelle, se jette sans incidence polluante et se recycle sans détérioration. L'extraction et la transformation de l'argile ne nécessitent aucun processus chimique, ni de dépenses d'énergie importantes puisqu’on ne la cuira pas. C'est un matériau écologique dans sa plus pure définition, sans aucune réserve.

L'argile est donc particulièrement adaptée à la construction saine et à une démarche de haute qualité environnementale.

 

Mise en œuvre

L'argile est agréable à travailler. Elle ne provoque pas d'allergies chez les ouvriers, les joints ne laissent pas de traces, et les outils se nettoient aisément. C'est un matériau très apprécié en rénovation, car il s'adapte à plusieurs usages : couche d'accroche, réparations, colmatage des inégalités de surface...

Du point de vue esthétique, l'argile présente une belle texture brute, une grande diversité de couleurs naturelles, et une plasticité qui inspire une importante variété de décors. Elle atténue la réverbération des sons, contribue à une atmosphère feutrée ainsi qu'à une bonne isolation acoustique.

 

À l'échelle microscopique, on peut voir que l'argile est constituée de minéraux en feuillets, lesquels retiennent les molécules de vapeur d'eau par adhésion superficielle. Une grande quantité d'argile dans la maison maintient une hygrométrie constante car elle absorbe l'humidité en excès, et la restitue au besoin lorsque l'air se fait trop sec. C’est une bonne nouvelle car les occupants d'une résidence génèrent beaucoup d'humidité. L’argile permet donc d’éviter le surplus d’humidité et la condensation qui favorisent la prolifération de moisissures et bactéries associées à de l’asthme et autres problèmes respiratoires. En été, la terre agit comme un climatiseur car elle retire l’excès d’humidité de l’air intérieur. Tout ceci à condition de ne pas en sceller les pores avec un fini pare-vapeur. Bref, l’argile opère comme un contrôleur automatique d'humidité, sans besoin d'acheter un appareil et de dépenser de l'énergie pour le faire fonctionner…

Source : www.sylvie-plaire.ca

Exemples de réalisations

 

Copyright © La Maison au naturel  //  Site internet réalisé par PROPHETdesign